Exposition DOM ROBERT – Une ode à la nature

EXPOSITION DOM ROBERT

De gauche à droite : Fabienne Hélias, Gaëlle Le Fur, Bernard Le Floc’h, Annick Fleitour, Gildas Le Minor, Thierry Mavic maire, Marie Prigent. Crédit photographique Stéphane Guihéneuf / LE TELEGRAMME

L’exposition DOM ROBERT est le cadeau de Noël de l’association des amis du musée bigouden. Samedi 13 décembre à 11 heures, le maire Thierry Mavic présidait à l’inauguration de l’exposition dans la salle du conseil municipal en présence d’un public invité par l’association.

Après l’expérience réussie de l’an passée avec l’exposition Bruno Le Floc’h, l’association très active se lance dans un projet qu’elle porte en collaboration avec la maison Le Minor.

En introduction le maire se réjouissait de l’engagement de l’association à: « faire connaître le musée par différentes actions de promotions, à l’enrichissement des collections…  Cette exposition est un moment très fort pour le musée; ce que vous faites est remarquable… » Le maire souligna par ailleurs « l’implication très étroite entre le musée et les amis avec l’aide du service culturel de la ville sous la direction de Marie Prigent… »

Bernard Le Floc’h, adjoint à la culture présenta DOM ROBERT avec un autre regard très personnel: « Depuis la pratique assidue du dessin en passant par l’aquarelle qui aboutit au cartonnier, l’inspiration de DOM ROBERT a trouvé son incarnation dans le renouveau de la tapisserie libérée par un mouvement inventif auquel il participe tout au long d’une œuvre au service de la célébration de la beauté du monde sous le signe à mon sens d’une vision franciscaine de Dame Nature… Si la nature est sa marque de fabrique, l’oeuvre de DOM ROBERT n’est pas un merveilleux jardin clos, à nous de lui donner les moyens de vivre, c’est ce que vous faites avec cette exposition. »

Le présidente Annick Fleitour dans un langage simple et très documenté   développa avec enthousiasme le parcours artistique de DOM ROBERT. Avec conviction elle décrivit ses références à la Bretagne avant de présenter la gravure de Gaëlle Le Fur, artiste invitée par l’association.

Marie Prigent concluait les interventions : « Depuis la création de l’association des amis, les relations avec le musée sont riches et nourries. », elle évoque ensuite : «  une complicité… et le dialogue sur la matière bigoudène… ».

Pratique

Visites scolaires dans la semaine – Entrée libre au musée bigouden du 20 au 30 décembre de 14 h à 17H, fermé le 25.