Articles contenant le tag recette

Le pain doux bigouden – Bara dous

A mi-chemin entre le pain et la brioche

1kg de farine, 200g de sucre, 4 œufs + un jaune, 1/4 de litre de lait, une pincée de sel, 170 grs de beurre, 1 cube de levure de boulanger (42g environ) + si vous aimez les raisins secs, un petit fond de verre de rhum y sera associé.

Pour trois pains de taille moyenne

Première partie : la pâte

Faire mariner les raisins dans le rhum si vous en voulez.

Dans une casserole, faire tiédir le lait, attention cependant à ce qu’il ne soit pas chaud. Y émietter le cube de levure.

Faire fondre le beurre.

Dans un très grand saladier (la pâte doit pouvoir tripler de volume), battre à la main la farine, les œufs entiers, le sucre et le sel, ajouter le beurre.

Lorsque la pâte devient élastique et colle bien aux doigts, c’est le moment d’ajouter le rhum et les raisins si vous en voulez.

Recouvrir le saladier d’une serviette et le mettre dans un endroit chaud (à côté de la cheminée, du chauffage, le saladier dans un fond d’eau chaude, dans le fond de votre lit ou bien encore une méthode imparable mais plus moderne : dans une voiture exposée au soleil). Laisser monter largement la pâte ; cela prend trois à quatre heures. Attention, dans un environnement bien chaud, elle peut déborder !

Deuxième partie : la cuisson

Une fois la pâte montée, la retravailler un peu à la main et la diviser en trois. On peut la mettre dans des barquettes en alu, préalablement beurrées et farinées ou tout autre moule qui coviendrait.

Enfourner les pains au four à 180°, préalablement préchauffé, avec une cuisson plutôt par dessous si votre four le permet, pendant 50 mn. Planter un couteau dedans pour vérifier la cuisson et laisser encore 10 mn si le couteau ne ressort pas propre.

Il est dit qu’il faut attendre quelques jours avant de les manger, mais nous n’avons jamais réussi…

Bonne dégustation !!!

Petite enquête

Le musée en profite pour mener une petite enquête à son sujet. Si vous en avez déjà mangé ou si vous voulez aller questionner une personne, vous pouvez cliquer sur ce lien pour se faire. Un très grand merci par avance !

, , , , ,

2 commentaires

Les kouigns du pays bigouden sud…

Sorte de pancake sucré

1kg de farine, 500g de sucre, 6 œufs, 1litre de lait, 1 cube de levure de boulanger (42g environ)

Une trentaine de kouigns : 8 personnes environ

 

Première partie : la pâte

Dans une casserole, faire tiédir le lait, attention cependant à ce qu’il ne soit pas chaud. Y émietter le cube de levure.

Dans un très grand saladier (la pâte doit pouvoir tripler de volume), battre à la main les œufs entiers avec le sucre.

Ajouter petit à petit la farine dans les œufs et le sucre. Quand la pâte devient bien épaisse, rajouter un peu de lait afin que ça soit plus facile à mélanger. Alterner ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lait ni de farine.

Recouvrir le saladier d’une serviette et le mettre dans un endroit chaud (à côté de la cheminée, du chauffage, le saladier dans un fond d’eau chaude, dans le fond de votre lit ou bien encore une méthode imparable mais plus moderne : dans une voiture exposée au soleil). Laisser monter largement la pâte ; cela prend deux à trois heures. Attention, dans un environnement bien chaud, elle peut déborder !

Deuxième partie : la cuisson

Une fois la pâte montée, déposer sur un billig (180° environ) ou dans une poêle (feu moyen), préalablement beurré ou huilé, une louchée de pâte. Laisser cuire environ une minute, laisser les bulles apparaitrent tranquillement puis la retourner. Laisser cuire également environ une minute sur l’autre face de manière à ce que l’intérieur soit bien cuit.

Elles sont servies traditionnellement (énormément) beurrées, mais il est possible de varier les plaisirs en proposant de la confiture ou de la pâte à tartiner au chocolat ou au caramel. Il est aussi possible de verser quelques pépites de chocolat dans la kouign juste avant de la retourner sur le bilig.

Quelques recettes existent avec des morceaux de pommes incorporés directement à la pâte.

, , , , , , ,

2 commentaires