Articles contenant le tag Musée

Les P’tits ateliers du musée

Vacances de la Toussaint

Ateliers autour de l’exposition Mathurin Méheut

Le mardi 25 octobre, les mercredis 19 et 26 octobre et  le jeudi  20 octobre de 14h30 à 16h

Créés spécialement pour accompagner l’exposition temporaire Méheut, brodeur d’images, ces ateliers ont été conçus par Sylvie Anat, plasticienne quimpéroise. Ils seront proposés au fil de l’été. Ils débutent par une visite succinte de l’exposition temporaire.

LJLHOMLlight

Les enfants de 6 à 11 ans sont invités à y participer.

En fonction des jours, les enfants travailleront sur l’un ou l’autre des sujets :

// « Cent motifs » Travail  sur les motifs de broderie des planches de Méheut et de ses modèles.

// « Le petit Styliste » Comme un créateur réalise sur papier ta collection 2016 en t’inspirant des costumes et œuvres présents dans l’exposition.

Atelier autour des collections 2016

Le jeudi  27 octobre de 14h30 à 16h

// » Broderie «  en lien avec la salle dédiée aux brodeurs contemporains  les enfants s’initient  à la broderie bigoudène.

Modalités :

Le coût est de 6 euros, l’ensemble du matériel nécessaire est fourni // Les places sont limitées à 6 enfants par atelier // Les mardis, mercredis et jeudis de 14h30 à 16h // Réservations par téléphone au 02 98 66 09 03 ou par mail : accueil@museebigouden.fr.

 

, , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Démonstration de pose de coiffe bigoudène

La coiffe bigoudène n’est pas une toque ! Entièrement montée à l’épingle, composée de plus de sept pièces, elle est un véritable défi à la gravité et aux vents. Découvrez les secrets de sa pose au cours de cette démonstration qui plonge dans l’intimité des Bigoudènes, tous les mercredis au Musée Bigouden.

Vous pourrez retrouver André Charlot à l’oeuvre les mercredis 13, 20 et 27 juillet ainsi que les 3, 10 et 17 août 2016, de 14h30 à 17h.

Inclus dans la visite du musée

, , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Sommes-nous folkloriques ?

Dans le cadre des recherches autour de son exposition estivale 2015, le Musée Bigouden vous propose de participer à l’enquête « Sommes-nous folkloriques ? » en remplissant ce questionnaire en ligne. Il est simple, rapide et ludique, c’est promis ! Nous vous remercions par avance de votre participation… Et rendez-vous en 2015 pour les premiers résultats !

 

Le Télégramme page Pont-l'abbé 09 09 14 light

, , , , , ,

Un commentaire

Saison 2013, nouvelle présentation textile

ré-ouverture musée002

, , , , , , , ,

Pas de commentaire

Les photos de famille…


Le musée possède un fonds iconographique relativement important. Il est constitué essentiellement de photos de famille du pays bigouden et est régulièrement alimenté par des dons de particuliers.
Nous remercions les nombreuses personnes qui nous prêtent régulièrement leurs clichés et nous permettent d’en sauvegarder des copies.

Ici, une très belle photo de famille des années 1930. Quasiment tous les hommes portent encore le gilet traditionnel en velours noir. A noter qu’aucun gilet brodé n’est porté. Les tabliers sont ornés de différents types de broderie, nouvelles ornementations à la mode.

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Les grands gilets brodés bigoudens

Ce gilet jaune féminin est en cours d’acquisition par le musée.
Il s’agit d’un très bel exemple de la série des grands gilets brodés de soie du premier quart du XXème siècle, ceux-là même qui ont fait la renommée des maîtres brodeurs bigoudens. Gilet de paysanne aisée, cette parure est réservée aux grands jours.
Le plastron est brodé en rangées, l’une des caractéristiques des gilets bigoudens. La rangée haute est formée de grandes volutes, les deuxième et quatrième rangées sont composées de différents registres : drenn presk, chaînes de vie, petites cornes de bélier. Immuablement, la troisième rangée est constituée de plumes de paon. Un motif particulier dit « écailles de poisson » termine la partie basse du plastron.
Sur les manches se lit aussi la richesse de la famille : un très grand motif de plume de paon, emblème du Pays Bigouden, en couvre la partie haute.
Comme tous les gilets bigoudens jusque dans les années 1920, il est taillé dans un drap de laine épais et sec. L’échancrure des manches dans le dos ainsi que le montage particulier des plastrons et des manches sont les éléments caractéristiques des gilets bigoudens féminins.
D’ailleurs, comment savons-nous que ce gilet est féminin ? La réponse est simple, il possède des manches… En effet, se portant sous une veste, les gilets bigoudens masculins n’en comportent pas.

, , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Série spéciale sur le musée dans le Télégramme

Toute la semaine, la rédaction de Pont L’Abbé consacre une série au musée. Après le biniou retrouvé puis la conservation préventive des textiles viendront une coiffe pas comme les autres et d’autres objets étonnants et insolites.

, , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Le retour du biniou vagabond !


Dans la presse…(Le Télégramme des 23 et 25 octobre, Ouest France du 23 octobre) :





Et sur Internet : http://www.aupaysbigouden.com/accueil.php?cx=allvideo&idvideo=345

, , , ,

Pas de commentaire

Zoom sur une enseigne de repasseuse de coiffe

Le musée vient d’acquérir cet objet.

Il nous a été présenté comme étant une enseigne de repasseuse ou de brodeuse de coiffes. Pourtant, un détail attire notre attention, elle semble pleurer…

Est-elle encore dans la mémoire collective ? Quelqu’un se souvient-il de cet objet ?

Vous pouvez nous contacter au

02 98 66 00 40, par mail : mediation@museebigouden.fr ou nous laisser un commentaire ci-dessous !

, , , , , , ,

Pas de commentaire

Mécénat, mode d’emploi


Je suis un particulier,

Je soutiens le musée, je réduis mes impôts ou mes droits de succession

Je suis un particulier

Je représente une entreprise,

Je soutiens le musée, j’affirme l’identité de mon entreprise, je communique autrement, je réduis mes impôts

Je représente une entreprise

Devenir partenaire du musée, c’est surtout :

– Aider à sauvegarder le patrimoine bigouden
– Soutenir des projets innovants
– S’engager dans la transmission d’un patrimoine
– Participer à la vie des collections

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire