Articles contenant le tag broderie

Démonstration de pose de coiffe bigoudène

La coiffe bigoudène n’est pas une toque ! Entièrement montée à l’épingle, composée de plus de sept pièces, elle est un véritable défi à la gravité et aux vents. Découvrez les secrets de sa pose au cours de cette démonstration qui plonge dans l’intimité des Bigoudènes, tous les mercredis au Musée Bigouden.

Vous pourrez retrouver André Charlot à l’oeuvre les mercredis 13, 20 et 27 juillet ainsi que les 3, 10 et 17 août 2016, de 14h30 à 17h.

Inclus dans la visite du musée

, , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Démonstration de dentelle bigoudène

Quand artisanat et histoire se croisent… Les dentellières du Pays Bigouden vous font découvrir les subtilités de la dentelle au point d’Irlande et du picot, deux techniques qui tiennent une place de choix dans l’histoire du pays, pour avoir sauvé de la misère de nombreuses familles pendant la crise de la pêche du début du XXe siècle.

En association avec l’institut bigouden des dentelles, le Musée Bigouden vous fait découvrir les secrets de la dentelle bigoudène, le picot, les lundis 11, 18 et 25 juillet ainsi que les 1er, 8 et 15 août 2016 de 14h30 à 17h00.

Inclus dans la visite du musée

, , , , , , , ,

Pas de commentaire

Démonstration de broderie

Nadine ChaminandNadine Chaminand, brodeuse passionnée, vous fera découvrir la broderie telle que l’on peut la voir sur les coiffes et vêtements traditionnels du Pays bigouden.

Elle vous propose des démonstrations tous les mardis, de 14h30 à 17h au musée. Vous pourrez la retrouver les 5, 12, 19, 26 juillet ainsi que les 2, 9 et 16 août 2016. Echanges et bonne humeur au programme ! 

Inclus dans la visite du musée

, , , , , , ,

Pas de commentaire

Exposition DOM ROBERT ET LA MAISON LE MINOR – 2014

Affiche Dom Robert light

Les Amis du Musée proposent pour la deuxième année une exposition autour de la période de Noël. Après Bruno Le Floc’h, planches et dessins, présentée l’an passé en collaboration avec l’association des Amis de Bruno Le Floc’h, nos Amis se plongent cet hiver dans l’oeuvre foisonnante de Dom Robert, explorant ses liens avec la Maison Le Minor, à Pont-l’Abbé.

Ils vous proposent une exposition réunissant une sélection de tapisseries, toiles brodées, aquarelles et dessins de ce moine au parcours atypique. Son oeuvre colorée et généreuse est accessible à tous les yeux : les plus jeunes s’amuseront des jeux de cache-cache dans ces scènes luxuriantes, les passionnés de nature seront captivés par l’exactitude de la faune et de la flore, les curieux découvriront une oeuvre dense et multiforme, naturaliste et spirituelle.

L’exposition sera complétée des travaux de Gaëlle Le Fur, artiste contemporaine, et d’enfants d’écoles du Pays bigouden, inspirés de l’oeuvre de Dom Robert.

Voilà une bonne occasion de vous attarder à la boutique du musée, ouverte à l’occasion de Noël, et d’échanger avec les Amis du musée, qui vous accueilleront chaleureusement (et gratuitement) tout au long de l’exposition !

A noter aussi une conférence animée par Annick Fleitour, Serge Duigou et Gildas Le Minor à la maison pour tous de Pont-l’Abbé le dimanche 28 décembre 2014 à 16 h (4 euros).

, , , , , ,

Pas de commentaire

BIGOUDENE SO CHIC – Le catalogue

BIGOUDENE_SO_CHIC_JPEG_BASSE_DEF_large

Des vêtements de La Belle Epoque d’inspiration bigoudène… Gauguin s’est lui-même représenté avec un plastron bigouden. Mais voilà, de cette mode citadine d’inspiration bigoudène, personne ne savait rien. Ou si peu.

Bien plus qu’un simple catalogue d’exposition, ce livre décrit et illustre cette mode citadine d’inspiration bigoudène, née dans les années 1850 et ce jusqu’au tournant du siècle. Beaucoup connaissent ces pièces dites « bourgeoises », hybrides entre mode de la ville et modes « traditionnelles », parfois même entre plusieurs « pays » : Bigouden, Aven, Glazik, Melenig, Pourlet…

Le Musée Bigouden a rassemblé une cinquantaine de documents autour de cette mode, mais aussi près de 150 pièces citadines : corsages, vestes, vestons, chaussures et chaussons, costumes d’enfants, pièces isolées (cols, bas de manches, etc.)… Ces pièces nous livrent de précieux indices sur les ateliers qui les brodaient, sur l’évolution de cette mode…

Vous trouverez ce catalogue à la boutique du musée mais aussi dans de nombreux points de vente.

Bagues, colliers, broches, boucles d’oreilles, mugs, magnets, miroirs, savons… ce visuel a été décliné sur toute une série d’objets. A découvrir en exclusivité à la boutique du musée !

 

, , , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Les photos de famille…


Le musée possède un fonds iconographique relativement important. Il est constitué essentiellement de photos de famille du pays bigouden et est régulièrement alimenté par des dons de particuliers.
Nous remercions les nombreuses personnes qui nous prêtent régulièrement leurs clichés et nous permettent d’en sauvegarder des copies.

Ici, une très belle photo de famille des années 1930. Quasiment tous les hommes portent encore le gilet traditionnel en velours noir. A noter qu’aucun gilet brodé n’est porté. Les tabliers sont ornés de différents types de broderie, nouvelles ornementations à la mode.

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Les grands gilets brodés bigoudens

Ce gilet jaune féminin est en cours d’acquisition par le musée.
Il s’agit d’un très bel exemple de la série des grands gilets brodés de soie du premier quart du XXème siècle, ceux-là même qui ont fait la renommée des maîtres brodeurs bigoudens. Gilet de paysanne aisée, cette parure est réservée aux grands jours.
Le plastron est brodé en rangées, l’une des caractéristiques des gilets bigoudens. La rangée haute est formée de grandes volutes, les deuxième et quatrième rangées sont composées de différents registres : drenn presk, chaînes de vie, petites cornes de bélier. Immuablement, la troisième rangée est constituée de plumes de paon. Un motif particulier dit « écailles de poisson » termine la partie basse du plastron.
Sur les manches se lit aussi la richesse de la famille : un très grand motif de plume de paon, emblème du Pays Bigouden, en couvre la partie haute.
Comme tous les gilets bigoudens jusque dans les années 1920, il est taillé dans un drap de laine épais et sec. L’échancrure des manches dans le dos ainsi que le montage particulier des plastrons et des manches sont les éléments caractéristiques des gilets bigoudens féminins.
D’ailleurs, comment savons-nous que ce gilet est féminin ? La réponse est simple, il possède des manches… En effet, se portant sous une veste, les gilets bigoudens masculins n’en comportent pas.

, , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Au pays des poupées…

L’équipe du musée travaille en ce moment sur la prochaine exposition temporaire (9 avril – 31 octobre 2011).

Nous sommes à la recherche d’informations et de témoignages sur les poupées et leurs ateliers de fabrication dans le Pays Bigouden. Un questionnaire a été rédigé pour vous donner une idée des informations recherchées.

N’hésitez pas à nous contacter au 02 98 66 00 40 ou à mediation@museebigouden.fr

, , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Un tablier des années folles

Ce tablier a été proposé en don au musée au courant de l’année 2010.

Il s’agit d’une très belle pièce des années 1930. L’ornementation très particulière se retrouve dans une grande partie de la Basse-Bretagne à cette époque-là : broderie richelieu, passé-plat, perlage… Par contre, la coupe et le montage sont de facture bigoudène. Son empiècement à la taille est facilement identifiable.

Le temps et les rongeurs ont fait leur oeuvre mais cela n’ôte pas à ce tablier son intérêt patrimonial.

, , , , , ,

Pas de commentaire

Série spéciale sur le musée dans le Télégramme

Toute la semaine, la rédaction de Pont L’Abbé consacre une série au musée. Après le biniou retrouvé puis la conservation préventive des textiles viendront une coiffe pas comme les autres et d’autres objets étonnants et insolites.

, , , , , , , , ,

Pas de commentaire