Exposition « Au Pays des Poupées, un petit monde de haute-couture » 9 avril – 30 octobre 2011


Les poupées folkloriques ont connu, dès leur création dans les années 1930, un succès immense. Les maisons de broderies bigoudènes, confrontées au déclin du costume traditionnel, se sont ainsi inventées de nouveaux débouchés qui ont permis à de nombreuses jeunes filles de rester vivre et travailler en Pays Bigouden.

Sorties de la Maison Le Minor ou d’autres maisons de broderie bigoudènes, les poupées de celluloïd revêtent des costumes précisément reconstitués, parfois brodés main.

Ces poupées de terroir, rapidement devenues des symboles de la Bretagne, sont aujourd’hui des objets cultes. Elles témoignent de cette délicate transition qui a vu le monde traditionnel basculer dans l’ethnographie… ou le folklore.

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)
*